Close

Infolettre

Évaluation évolutive

Utiliser la rétroaction en temps réel pour aborder des problèmes complexes.

L’évaluation évolutive (ÉÉ) aide les organismes à accroître l’impact de leur travail en fournissant des données et une rétroaction en temps réel leur permettant de développer et d’adapter une intervention en cours. Elle convient particulièrement aux initiatives mises en œuvre dans des contextes en évolution constante et rapide et par des organismes et des groupes engagés dans :

  • La création d’un programme, d’une stratégie ou d’une politique à partir de zéro 
  • L’adaptation d’un modèle dans des contextes qui changent constamment
  • La reproduction d’un nouveau modèle avéré efficace dans un contexte et son adaptation dans un autre contexte
  • L’élaboration d’une réponse rapide face à un soudain changement majeur ou à une crise
  • La promotion de changements systémiques d’envergure.

L’ÉÉ vise un objectif différent de celui des formes classiques d’évaluation. Contrairement aux évaluations formative ou sommative, elle soutient la création, le développement ou l’adaptation radicale d’un modèle en temps réel. Par exemple :

  • Documenter des actions, les résultats à court terme et les conséquences de ces actions, de même que leurs liens avec les objectifs de l’initiative
  • Déceler des processus et des résultats émergents et saisir leurs implications
  • Déterminer quand et si une initiative est prête pour une évaluation formative*

Les groupes utilisant l’ÉÉ effectuent un ensemble d’analyses pour mieux comprendre comment l’initiative est mise en œuvre, à quel point celle-ci est efficace et comment elle devrait être adaptée en temps réel.

Pour l’évaluation évolutive il existe un éventail de techniques de collecte de données, entre autres, les entrevues, les sondages ou les groupes de discussion. En général, les organismes font appel à un évaluateur ÉÉ interne ou externe d’expérience pour adapter le modèle de l’évaluation à leur situation particulière. L’évaluateur recueille des données et fournit une rétroaction aux responsables de la mise en œuvre.

Pour déterminer si l’ÉÉ leur serait utile, les organismes devraient se demander, d’une part, si celle-ci convient à leur intervention et, d’autre part, si eux-mêmes sont prêts à l’adopter. Les deux questions sont traitées dans Innoweave ÉÉ auto-évaluation. Pour plus d'information sur l'évaluation évolutive, consultez L'évaluation évolutive en bref

Le contenu de ce module a été développé par SiG@Waterloo et Here to There. 

                                                   

adapté de l’ouvrage exhaustif de Michael Patton sur l’ÉÉ – Developmental Evaluation; Applying Complexity Concepts to Enhance Innovation and Use, p. 46