Close

Infolettre

De la démonstration à l’amélioration : En transition vers une orientation d’apprentissage pour l’impact

Ayant récemment constaté que certains de ses processus ne favorisaient pas un contexte d’évaluation sain pour les organismes qu’il soutient, Innoweave a décidé de corriger le tir.

Lors d’un atelier organisé par InWithForward, nous avons découvert comment les outils d’évaluation ethnographiques pouvaient aider les organismes communautaires à mieux apprendre des expériences de leurs bénéficiaires et à améliorer l’impact de leurs services. InWithForward est un chef de file national spécialisé dans ce domaine. Pendant l’atelier, InWithForward a expliqué que ces outils extrêmement utiles étaient souvent oubliés ou rarement privilégiés par rapport aux modes d’évaluation traditionnels que les organismes utilisent pour satisfaire ce qu’ils estiment être une exigence des bailleurs de fonds, que ces derniers soient conscients de cette perception ou non.

Dans le secteur communautaire, il est devenu évident que les bailleurs de fonds ont un rôle essentiel à jouer en ce qui concerne l’impact, les résultats, les apprentissages et les améliorations. Toutefois, les systèmes mis en place par de nombreux intervenants de l’écosystème de financement, qu’ils soient donateurs ou titulaires de subvention, ont creusé des sillons qui favorisent la stagnation et la répétition des façons de faire et donc entravent l’innovation et la croissance vers un impact accru.

Une bonne partie des activités d’évaluation qui sont menées dans le secteur communautaire le sont à la demande des bailleurs de fonds. À titre de donateurs, nous avons donc le pouvoir d’influencer la façon dont les titulaires de nos subventions évaluent leur travail. D’ailleurs, plusieurs bailleurs de fonds et organismes communautaires montrent la voie et appliquent déjà ces principes avec d’excellents résultats.

Compte tenu de notre expérience, Innoweave est bien placé pour adopter et promouvoir les pratiques exemplaires et les tendances émergentes en termes d’évaluation. Innoweave s’efforce d’aider les organismes communautaires à définir leur impact visé et à acquérir la capacité d’atteindre ces résultats et nous savons que nous pouvons utiliser nos processus d’évaluation pour soutenir cet objectif.

À cet effet, nous souhaitons prêcher par l’exemple et procédons actuellement à l’analyse de nos exigences en matière d’évaluation et de production de rapports, notamment du point de vue des bénéficiaires. Nous souhaitons soutenir les organismes à passer d’un mode reddition de compte à des processus d’évaluation qui les soutiendraient eux, leurs bénéficiaires, leurs communautés et les causes importantes qu’ils défendent.

Il va sans dire que ce changement de cap se traduit par une volonté renouvelée d’améliorer nos processus. Nous sommes très intéressés par l’évaluation et la production de rapports comme outils d’observation et d’apprentissage continus et à les utiliser pour actualiser et améliorer les programmes au moyen de boucles de rétroaction régulières dans le but d’accroître ou consolider l’impact. En tant que bailleur de fonds, nous devrions encourager les groupes à prendre des risques, à faire preuve d’audace, à innover et à être créatifs ainsi qu’à apprendre de leurs erreurs et à discuter ouvertement de leurs défis. Autrement dit, nous croyons que les outils de production de rapports ne devraient pas seulement servir à mettre en lumière les réussites et à communiquer les résultats, mais aussi à partager les leçons retenues, les échecs, les itérations et les progrès vers l’impact visé.

Le tableau comparatif général ci-dessous présente un aperçu du changement d’approche envisagé en matière d’évaluation et de production de rapports.

Point à considérer (évaluation et rapports) Passer de… À…
Nous produisons des rapports parce que Nous sommes obligés de le faire Nous le voulons
Motivation Respect des exigences en matière de production de rapports Amélioration du programme
Raison d’être Reddition de comptes Adaptation et renforcement de l’impact
Les rapports aident Les bailleurs de fonds La clientèle et la défense des causes
Position des bailleurs de fonds Déterminent leurs attentes et certaines cibles Sont des partenaires qui encouragent et soutiennent les organismes
Nous voulons Démontrer Améliorer
Déroulement La grande partie des évaluations et des rapports est réalisée une fois le programme terminé (et à la mi-programme quand les bailleurs de fonds l’exigent) Un apprentissage et une communication s’effectuent tout au long de l’élaboration et de la prestation du programme
Principaux objets du suivi et des rapports Résultats Progrès, changements apportés, échecs et leçons retenues
Processus Évaluation sommative, principalement quantitative Réflexion, observation, apprentissage, évaluation évolutive, ethnographique, principalement qualitative, etc.
Production de rapports et évaluation souvent effectuées par Le personnel chargé du développement et du financement Le personnel du programme, avec l’appui de la direction
Niveau de facilité Nous n’avons besoin d’aucune aide pour les faire Nous pourrions avoir besoin d’aide pour les faire correctement
Principal message véhiculé Voici nos réussites, donnez-nous plus d’argent pour que le programme soit maintenu tel quel Voici ce qui fonctionne, et voici ce que nous pouvons faire pour améliorer le programme, mieux servir les intérêts de nos bénéficiaires et renforcer notre impact
Tolérance au risque Faible Forte
Créativité, innovation, propension à expérimenter, évolution Faibles Fortes
Attitude face à l’échec À éviter à tout prix ou à oublier, milieu axé sur les conséquences Courage d’échouer (apprendre des erreurs, actualiser, évoluer), acceptation, esprit de solidarité
Boucles de rétroaction Rarement intégrées aux programmes, parfois à la fin Délibérément intégrées au programme pour toute sa durée ou à intervalles réguliers

Comme nous l’annoncions récemment, nous apportons actuellement d’importants changements au programme Innoweave, d’abord par l’intermédiaire du volet Entreprise sociale.

Sans exiger d’eux l’investissement d’efforts ou de temps supplémentaires, Innoweave demandera maintenant aux groupes soutenus de lui faire connaître la façon dont ils réfléchissent à leur travail pendant son exécution, y compris ce qu’ils en apprennent et comment ce savoir permet d’apporter des améliorations à leur programme et de renforcer leur impact.

Nous voulons soutenir les organismes à mettre en place des mécanismes axés sur l’apprentissage qu’ils conserveront, même après la période de subvention, non parce qu’on leur demande, mais parce qu’ils leur sont véritablement utiles.

Nous invitons les groupes à nous faire part des difficultés qui surviennent au cours de leur projet. En fait, nous souhaitons qu’ils le fassent. Le fait de nous en faire part n’aura aucune incidence sur leurs perspectives de financement futur. Les groupes qui démontrent que leurs apprentissages ont permis d’améliorer notablement leurs projets et d’en accroître l’impact ont tout notre appui.

Pour les organismes qui pourraient avoir besoin d’un coup de pouce additionnel pour mettre en place ces processus d’évaluation, Innoweave se fera d’ailleurs un plaisir de regarder comment il peut aider davantage, par exemple par du mentorat additionnel.

Nous sommes très enthousiastes face à cette transition, et, fidèles à l’esprit de notre démarche, nous vous invitons à nous transmettre vos commentaires et vos questions pour que nous puissions, comme vous, poursuivre nos apprentissages. N’hésitez pas à nous faire part de vos idées à info@innoweave.ca.