Close

Infolettre

Étude de cas: Fondation Filles d'Action

Organisme

La Fondation Filles d'Action est un organisme à but non lucratif qui offre des programmes pour les jeunes femmes au Canada. Ces programmes ont pour objectif d’aider les filles et jeunes femmes à développer la confiance et les aptitudes nécessaires pour s’engager socialement. La Fondation Filles d'Action propose trois types d’activités :

  1. Implanter des programmes locaux en partenariat avec des écoles et organismes de Montréal;
  2. Offrir une formation nationale en leadeurship pour les jeunes femmes au Canada;
  3. Offrir aux membres de l’équipe nationale et aux autres responsables de programme la possibilité de participer à des activités conjointes de partage d’expériences et de ressources afin d’optimiser les programmes offerts.

En plus de ces activités, l’organisme a entrepris d'appliquer un processus de changement systémique de façon transversale à l'ensemble de ses programmes, processus qui pourra éventuellement donner lieu à l’émergence d’un nouveau programme d’activités, si les ressources nécessaires sont au rendez-vous.

Grâce à des programmes innovants, à la recherche et à un réseau de plus de 300 organismes et projets, la Fondation Filles d'Action atteint plus de 60 000 filles et jeunes femmes tous les ans.

Défi

La Fondation Filles d'Action devait intégrer ses programmes d'activités et le changement systémique à un modèle d’impact mieux défini, incluant la définition d'objectifs d'impact et le développement d'une théorie du changement. Cette dernière servirait à clarifier comment les activités permettront d’atteindre l’impact visé. En revoyant son orientation stratégique, l’organisme devait évaluer si ses programmes et activités correspondaient à sa mission et à ses objectifs organisationnels, pour éventuellement en renforcer l’alignement. Sur le plan du réseau, la Fondation voulait évaluer le volume et le nombre de liens établis avec d’autres organismes ainsi que les activités de ces organismes pour veiller à ce qu’ils correspondent à ses propres objectifs.

Processus

Après avoir discuté de ces enjeux en groupe et avec plusieurs membres du conseil d’administration, Filles d’Action a choisi d’élaborer une théorie du changement intégrée, incluant des objectifs pour chaque type d’activité (programmes pour les jeunes femmes, programmes de leadeurship pour les jeunes femmes et activités de réseau).

La Fondation devait ensuite mettre ces objectifs à l’épreuve afin de déterminer s’ils étaient réalistes et atteignables. L’équipe a commencé par étudier les données de leur programme de leadeurship ELLE. Au terme de l’exercice, on a conclu que le programme devrait mettre l’accent sur des formations régionales plutôt que nationales.

Par la suite, l’équipe a défini plus précisément ses activités et les changements systémiques visés. Dans le cadre de cet exercice, Filles d’Action a travaillé autour de questions clés pour élaborer une théorie du changement systémique avec des objectifs plus précis à court et moyen termes, lui permettant de mieux positionner ses efforts de réseautage et de déterminer si ces activités permettaient d’atteindre les objectifs d’impact visés.

Résultats et prochaines étapes

Le processus a permis à la Fondation Filles d’Action de comprendre plus clairement l’impact qu’elle souhaite avoir par l’entremise de ses programmes, les efforts à investir dans la réalisation de chacune des activités (programmes pour les filles et jeunes femmes, activités de réseau et changements systémiques) et la relation entre les bénéficiaires et les activités offertes. L’équipe a aussi précisé comment ses activités se soutiennent mutuellement. 

Même si l’équipe a terminé le module Impact et clarté stratégique, elle continue le processus par le biais d’une évaluation du réseau national, de la révision des formations de leadeurship, ainsi que des rencontres de planification stratégique avec le conseil d’administration.

Grâce à sa théorie du changement systémique, Filles d’Action a aussi défini plus précisément comment son travail contribue concrètement aux changements à grande échelle qu’elle souhaite voir survenir dans le monde. La Fondation a donc choisi de se concentrer sur certaines activités qu’elle juge prioritaires et de définir régulièrement des objectifs d’impact alignés avec ces changements.

La Fondation a également créé un comité de direction stratégique pour assurer une continuité au processus de réflexion déjà bien entamé.